Submit your work, meet writers and drop the ads. Become a member
At the right time and place
You graced my life in a warm embrace
When I gazed into your eyes
It came as no surprise
I've been waiting for you since the first sunrise
You smiled and placed a light in my heart
And though you come and go
Like a swallow flying to and fro
Your presence short
Yet ever near to my heart
I loved you from the start
S. Achilleos
2021-04-01
https://g.co/kgs/8krb9q
I can see and sense my new way of being
I can feel and recall the power of seeing
The veil of “my thoughts” have lifted
Something profound in presence shifted

Seeing the world clearly isn’t what you think
The taste of the drink, is just the taste of the drink
There is no craving, fantasy, or filter
The simplicity throws you off kilter

I'll stay here for now to see what's next
Presence is a moment, without context
Uncertainty is now my friend not my foe
I take a step forward, let's see where we go
Sometimes we don't know what to expect when we change. The world can be more simple than we ever imagined.
M Solav Mar 28
La sensation s'apparente à une simple présence
Incongrue et abstraite, tant sa distance
De ces souvenirs qui exigent le poids des vivants
Comme promesse qu'ensemble nous traverserons le temps

Et tend à cette conviction presque vide de sens
Que les acteurs éternels de la tendre enfance
Puissent ainsi, pas à pas, suivre nos traces dans l'ombre
Pour que ce peuple d'éther ne s'ajourne que dans la tombe

Et que tombe cette folle histoire insensée, peu à peu
Que le temps calcinera de son souffle de feu
Ranimant en nous la flamme de ces instants heureux
Pour que reste derrière nous ces souvenirs harmonieux

Et mieux vaut de son gré engendrer la cadence
Que de subir dans la l'angoisse les désirs de délivrance
Délaissant patiemment toute envie de se réjouir
Pour que s'endorme dans la cendre ces trop lourds souvenirs

Et quand viendra finalement la sensation de dissonance,
Que la lourdeur de l'homme aspirant la transcendance
S'exténue et s'allège dans l'accord des déceptions
Pour qu'enfin vive souverain ce pays d'illusions.

Et que sombre dérisoirement chaque pensée, peu à peu,
Que le temps effacera d'un seul geste d'adieux
Renvoyant au néant l'âme de ces habitants célestes
Pour que ne gise sur la toile qu'une confuse fresque.
Écrit en février 2012.


— Droits d'auteur © M. Solav —
Cette oeuvre ne peut être utilisée ni en partie ni dans son intégrité sans l'accord préalable de l'auteur. Veuillez s'il vous plaît contacter marsolav@outlook.com pour toute requête d'usage. Merci beaucoup.
Chad Young Feb 3
Looking for meaning is a hindrance in meditation.
It prevents the 'invisible' world of visions from coming and being enjoyed.
When I turn off introspection, the Presence of "Be and it is" or "I am that I am" fills the void.
The be-ing spirit takes very little time in it to fully be fortified by it.
Emmersing further in it is like entering a forest on a dark night without a flashlight.
It starts to form my body into the orb of patience.
Patience then conjures that meaning is next, but it must be overlooked, or 10 days of struggle are due.
Sitting
Next page