Submit your work, meet writers and drop the ads. Become a member
Can the aura of
this dream linger with me for
a little longer?

11:25 AM
7/10/19
Jon Thenes Sep 22

weak aural colour

finding no worthy signal

feel no ruth for you


dismiss
Anti Haiku
Yanamari Sep 10
I like it when you
Call out to me
Catch up with me
So casually gentle

I like it when you
Smile at me
And redirect my focus
An aura of gentle
Ambiguous clarity

I like it when you
Take your time with me
Talk to me
Even when you're
Running late

Thanks for listening to me
Even when my words
Are exaggeratedly outspoken

It's not all the time,
But in the moments that
You do
I cherish
And I appreciate
You
Thank you
The Aura series:
Amor,
A chaque fois que je décalotte ta coquille
Aux portes de la Chambre d' Amour
Ton Aura vient à la rescousse.
Elle danse, elle court.
Je ne vois plus rien
Je deviens aveugle
Tout se trouble, tout est flou
Et quand c'est flou c'est qu'il y a un loup !
La migraine me prend
Me culbute, me renverse
Je cherche une bouée
Où m'agripper
Et je me retrouve naufragé sur ton atoll
Et quand je rouvre enfin les yeux
Que je retrouve la lumière de ton ombre
C'est ton aréole de sable d'or qui m'envahit,
Pointe immergée d'un volcan sous-marin oublié,
Où se dresse aux vents alizés, tel un cocotier nain,
Ton mamelon, seul promontoire, phare bleu cobalt
Sublimement dressé contre vents et marées.
La mer se prélasse sous les hortensias de toutes nuances
De bleu et vert et rouge et café
Et réclame aux hippocampes et aux orphies
Qui se faufilent et la chevauchent
De lui servir son punch coco
On the rocks.
Ma muse, j'ai un tout petit dilemne.
Il est écrit qu'il y a en tout et pour tout neuf muses
Qui ont pour nom par ordre alphabétique
Calliope, Clio, Erato, Euterpe
Melpomène, Polymnie, Terspichore, Thalia et Uranie
Nulle trace d'Aura.

Es-tu vraiment celle que tu prétends être ?
Aimes-tu vraiment le chant de deux voix qui s'alternent ?

Et dans le cas où tu serais bien l'une des neuf
Pourquoi m'as-tu dit que tu étais le huit ?

Si je te pose la question
C'est que j'avais accès à ton site sur muses.com/aura
et j'ai égaré mon mot de passe.
Tu sais, ce mot de passe sécurisé
Qui nous permettait de nous exhiber tranquillement
A l'abri des regards indiscrets.
Je ne me souviens pas s'il y avait douze, quatorze ou vingt caractères.
mais il y en avait plus que huit
Il était fort et aléatoire
Entre majuscules, minuscules, symboles et chiffres
Impossible à craquer
C'était mieux que Fort Knox
Dedans tu avais mis ton âge, ton poids, ta taille, ta pointure
Et les lettres, arbmu et umz
Et un symbole étrange un t avec une virgule souscrite.
J'ai appelé à gauche et à droite les Muses pour retrouver ta trace,
Je t'ai googlisé. En vain.
Es tu vraiment ma Muse ou Furie ?
Par acquit de conscience j 'ai vérifié les noms des Furies
Tisiphone, Mégère et Alecton.
Et j'en reviens à la seule et unique question :
Qui es-tu ? Mon ombre, certes, mais encore ?

J'ai rêvé que tu étais astronaute et moi Martien.
Tu m'avais réduit de la taille d'un minuscule atome
Que tu gardais bien au chaud dans son berceau
Au fond de la planète Utérus.
Et tu m'allaitais d'eau de vie de mirabelle et me berçais
De câlins sucrés. Et je gazouillais
En regardant tes yeux, Aura,
A l'époque rouges jaunes orange bleus
Puis un jour tes yeux sont passé au vert
Et tu m'as sevré sans un mot, sans une parole.
Tu m'as mis hors du miroir
Et tu m'as dit d'aller caresser l'oiseau.

Et depuis j'erre comme un bateau ivre
Mais revenons à nos orphies :
Le mot de passe !!!
Pour simplifier je te propose
Qu'on efface tout ça et qu'on mette à la place
Juste une phrase comme :

Amant alterna camenae (Virg. egl III,59)
Ton corps est devenu falaise
Insufflée de ton aura
Et pour en escalader les parois
Je contemple la pierre abrupte
Et ses labyrinthes infranchissables
J'envoie des papillons en éclaireurs
Tout autour du précipice
A la recherche d'une faille,
D'un interstice infime
Où je pourrais m'introduire
En catimini et partir
A l'assaut de tes cimes
Les rochers se dérobent,
S'effritent, se désagrègent
Mes mains n'adhèrent plus à ta surface
Mes mains sont moites
Je suis humide
Je grimpe à même la roche
Pendant des années-lumière
Les mains blanchies de craie
Je suis comme une exoplanète
Autour d'une naine rouge
Toutes mes rivières
Tous mes océans
Toutes mes eaux
Gravitent vers toi,
Ma petite étoile sacrée
Ma Muse constellée de Mer Noire.
मलाई सोधियो
ऊ कस्तो मान्छे हो ?

गुण खोजे गुणै गुण
अवगुण कोट्टाए
अवगुणै अवगुण
भन्दिए
शैली : अवलोकन
विषय: प्रत्येक कथाको दुई पक्ष
Who is he/she?

If you see once
You will not forget
That, he/she is
Genre: Romantic
There: Let me define you
Next page